Xénophobie en Afrique du Sud: Le Nigeria promet des « mesures décisives »

0
81

En convoquant l’ambassadeur sud-africain, le ministère nigérian des affaires étrangères entend signifier les « mesures décisives » qu’Abuja voudrait prendre suite aux attaques xénophobes subies par des Nigérians à Johannesburg.


Le ministre nigérian des Affaires étrangères Geoffrey Onyeama aura ce mardi 3 septembre un tête-à-tête avec Bobby Moroe, ambassadeur d’Afrique du Sud au Nigeria, rapportent des médias locaux.


Au menu de l’entrevue : les attaques xénophobes en cours à Johannesburg. Et Geoffrey Onyeama entend détailler à son hôte l’ensemble des « mesures décisives » qu’Abuja voudrait prendre face à ces violences.
Depuis dimanche, l’Afrique du Sud face à une nouvelle flambée de violences dirigées contre les étrangers. Le bilan provisoire fait état de près de 3 morts et plusieurs magasins d’expatriés pillés.


En dépit de certaines mesures dont l’interpellation d’une centaine de personnes, la nation arc-en-ciel semble peiner à endiguer le phénomène. Un fléau qui ne date pas d’aujourd’hui. En 2015, sept personnes ont été tuées au cours de pillages visant des commerces tenus par des étrangers à Johannesburg et à Durban. En 2008, des émeutes xénophobes avaient fait 62 morts dans le pays.


Et selon des experts, ces violences sont souvent alimentées par un fort taux de chômage (près de 29 % en juillet 2019, selon l’autorité de la statistique) qui a toujours plombé la population de la deuxième économie d’Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici