Une avancée historique saluée par Sylvia Bongo Ondimba, Oulimata Sarr et l’ONU : Promulgation des lois renforçant les droits des femmes.

0
302

Les autorités gabonaise ne cessent de multiplier les efforts en matière de promotion des droits de la femme.

C’est dans cette optique, la première Dame du Gabon a écrit : « Je tiens à remercier du fond du cœur les élus de notre de Nation, et toutes les institutions et associations mobilisées pour leur engagement en faveur des droits des Gabonaises de de l’égalité.

En éliminant toutes les dispositions discriminatoires du corpus juridique gabonais et en adoptant la première loi nationale portant sur l’élimination des violences faites aux femme, notre pays témoigne à nos filles, de notre gratitude, de notre respect, de notre attention, pour leur contribution à la construction de notre Nation.


De Bitam à Tchibanga, de Port-Gentil à Okondja.
Par ces textes, par leur portée, par les promesses qu’ils ouvrent aux femmes du Gabon, notre pays vous dit : nous vous entendons, nous vous soutenons, nous vous protégeons !
»

Elle a aussi tenu à rendre hommage à toutes ces vaillantes combattants grâce à qui cet aboutissement a été possible en ces termes : « Pensées à toutes les combattantes et combattants de l’égalité, d’hier et d’aujourd’hui, sans qui rien ne serait possible et avec lesquels je sais, aujourd’hui, partager ce moment d’émotion. »
« Uniti progrediemur : unis nous allons de l’avant. » conclu Sylvia Bongo Ondimba.

Pour, Oulimata Sarr, Directeur de l’ONU femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre déclare : « Toutes nos félicitations pour la promulgation de ces textes de lois qui protègent les droits des femmes au Gabon. Un exemple à répliquer sur le continent. »

Une promulgation également saluée par le nouveau représentant résident du système des Nations Unies au Gabon, Savina Ammassari qui écrit : « Le Gabon fait un bond en matière d’Egalité des genres par une réforme politique globale pour éliminer les obstacles juridiques pour les droits des femmes et des filles. Félicitations ! De nouvelles lois doivent maintenant être appliquées avec le soutien de tous. »

La représentation locale de l’ONU n’est pas en reste. Elle adresse ses : « Félicitations au Gabon ! Une très importante étape ! Il ne reste plus qu’à mettre en œuvre et pour cela le Gabon sait qu’il peut compter sur le soutien de la famille UN. »

La décennie de la femme décidée par Ali Bongo Ondimba a atteint sa vitesse de croisière et il compte bien la poursuivre.

En promulguant ces nouvelles lois visant à renforcer l’égalité femme-homme au Gabon, le Président de la République Ali Bongo Ondimba permet à notre pays, déjà considéré comme un modèle continental en la matière, de franchir un nouveau cap.

C’est à la fois notre code civil et notre code pénal qui s’en trouvent améliorés.
Ce résultat est aussi le fruit de l’engagement de la société civile, en particulier de la Fondation Sylvia Bongo Ondimba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici