Prevention contre le Covid-19: le gouvernement régule le secteur des transports

0
35

Suite à l’inattendu premier décès du Covid-19 sur le territoire gabonais d’un «compatriote» qui se serait fofilé entre les mailles du filet de sécurité sanitaire mis en place par le gouvernement, survenu le vendredi 20 mars 2020, à l’hôpital des instructions des armées d’Akanda, la réaction du gouvernement ne s’est pas faite attendre.

Face à cette situation jugée «grave», le gouvernement a décidé de renforcer ces mesures de prévention contre le covid-19, notamment dans les secteurs des transports terrestres, ferroviaires, aériens,s maritimes et fluvials en réduisant considérablement le nombre de personnes autorisées à circuler dans un véhicule et l’interdiction pure et simple d’autres moyens de transport.

Décidément, le réveil du gouvernement gabonais dans la prise des mesures adéquates face au Covid-19 s’est fait en sursaut. Car c’est seulement après avoir été pris de vitesse par le décès d’un patient non officiel (3 cas officiels) testé positif au Covid-19, à l’hôpital des instructions des armées d’Akanda, qu’il a fini par sortir de sa bulle.

Ainsi, il a annoncé de nouvelles mesures de prévention encore plus radicales dans la lutte contre le Covid-19, entre autres est concerné le secteur des transports terrestre, ferroviaire, aérien, maritime et fluvial comme l’indique l’extrait du communiqué gouvernemental qui suit : «Les transports terrestre, ferroviaire, aérien, maritime et fluvial
En ce qui concerne les transports en commun :
 le respect de la règlementation dans les transports en commun
urbains et suburbains (clandos).
 9 passagers maximum dans les taxis bus de 18 places ;
 3 passagers maximum dans les taxis et clandos y compris le
chauffeur ;
 10 passagers maximum pour les autobus de 30 places ;
 les chauffeurs des transports en commun ont pour obligation
de porter des gants, des masques et d’être en possession des
produits désinfectants. Chaque client est tenu de se
désinfecter les mains dès son entrée dans le véhicule.
En ce qui concerne les particuliers:
 3 passagers par véhicule.

En ce qui concerne les transports aérien, ferroviaire, fluvial et maritime :
 interdiction de tous les vols passagers nationaux et
internationaux, sauf cas de force majeure, évacuation sanitaire
et le fret ;
 interdiction des trains voyageurs, excepté les trains
marchandise, produits pétroliers ;
 interdiction de tous les transports maritimes et fluviaux,
lagunaires, excepté le fret».

Jessy Mboukou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici