Pétrole et gaz : Perenco veut investir 261 milliards FCFA en 2022 pour accroitre sa production au Gabon

0
264

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda a échangé le jeudi 20 janvier 2022, avec le Directeur Général du pétrolier Perenco, M. Adrien Broche. Le mécanisme sanitaire de l’entreprise et le projet de construction de l’usine de production du gaz butane domestique étaient au centre de cette rencontre.

En effet, le Directeur Général de l’entreprise, M. Adrien Broche privilégie la main d’œuvre locale, depuis près de 6 mois maintenant. Au cours de cette rencontre, outre les civilités au Chef du Gouvernement, le patron de Perenco, en a profité pour faire un état des lieux de la situation sanitaire au sein de l’entreprise, dans ce contexte de pandémie Covid-19.

A l’issue de l’audience, il affirme, « dans notre entreprise, sur nos différents sites, 100 % de nos employés et leurs ayant droits sont vaccinés. Cela grâce à l’implication personnelle du Premier Ministre et son équipe, pour lutter contre la propagation du Corona virus, avec pour objectif de protéger les employés ».

M. Adrien Roche, a décliné sa vision et son ambition ; la volonté de rehausser le niveau actuel de production pétrolière de son entité puis la volonté de s’affirmer en producteur et en distributeur de gaz domestique. À l’instar, du projet de construction d’une usine de production du gaz butane domestique à Batanga, dans la province de l’Ogooué-Maritime. Le Directeur Général de Perenco remercie les plus hautes autorités gabonaises pour l’avenant de la convention qui la lie à l’Etat gabonais.

Les commandes d’équipement sont déjà lancées pour la construction d’une usine qui devrait à l’horizon 2023, produire près 15 000 tonnes de gaz domestique par an ; ce qui devrait contribuer à réduire les importations du Gabon.

Rappelons à toute fin utile, M. Adrien Broche nommé à la tête de la filiale gabonaise en remplacement de Baptiste Breton. Âgé de 42 ans, il était avant sa nomination au Gabon, le DG de Perenco Cameroun. Diplômé de l’École nationale supérieure du pétrole et des moteurs (ENSPM) en France, il devra ainsi mettre à profit son expérience au bénéfice du Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici