Omar Denis junior risque des ennuis avec la justice française, Suite à des actes de violences sur deux membres de sa famille paternelle à Paris où il se trouvait en état d’ébriété

0
184

Rapportée ce lundi 15 novembre par Africa Intelligence, une altercation aurait éclaté vendredi dernier dans un restaurant parisien entre Omar Denis Jr Bongo et ses nièces Lucie et Marie Ondzounga. Les deux sœurs, filles d’une demi-sœur d’Ali Bongo, ont l’intention de porter plainte contre le petit-fils de Sassou Nguesso.

A quelques heures des audiences accordées par le président français à quelques dirigeants africains notamment Ali Bongo Ondimba et Denis Sassou Nguesso dont Omar Denis Junior fait partie de la délégation, ce dernier va se rendre coupable de harcèlement et de violence sur des membres de sa propre famille paternelle.

Alors qu’au Gabon les violences faites aux femmes sont sévèrement punies, le fils cadet de feu Omar Bongo Ondimba qui est réside désormais à Brazzaville sous l’aile de son grand-père Denis Sassou Nguesso semble n’en pas tenir compte. Si les violences envers les femmes ne sont pas tolérées, elles le sont encore moins envers les membres de sa famille.

En séjour à Paris, les filles de Betty Bongo Ondimba vont se rendre dans un restaurant à la mode, le Dinand by Ferdi pour déguster des fastfoods. Une fois sur les lieux, Lucie Ondzounga et Marie Ondzounga vont tomber sur leur oncle maternel, Omar Denis qu’elles décriront dans leur déposition comme étant en état d’ébriété. Ce dernier est présent à paris où son grand-père devait être reçu quelques heures plus tard par le président français Emmanuel Macron.

Conscient de la proximité entre la maman des deux jeunes dames et le couple présidentiel gabonais, Omar Denis Junior va sortir son téléphone et se mettre à les filmer sans leur avis tout en les couvrant de toute forme d’insanités. Lucie et Marie Ondzounga vont lui arracher son téléphone. C’est alors que conscient de l’état d’ébriété avancé de petit-fils du président congolais, son ami Hugues-Henry Ngouelondélé le fils du ministre des sports congolais va intervenir violemment. Il va les bousculer et cogner l’une contre l’autre les têtes des deux jeunes filles de Betty Bongo.

Bien résolues à obtenir justice, Lucie et Marie Ondzounga ont immédiatement saisi des panelistes dont l’ancien ministre français de la justice, Dominique Perben, avant de se rendre au commissariat où leur déposition a été enregistrée. Omar Denis Junior et Hugues-Henry Ngouelondélé risquent gros et Paris pourrait bien donner suite à cette affaire pour s’éviter des brouilles diplomatiques avec le Gabon où ses intérêts sont déjà bien fragilisés.

LBV

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici