Nomination du nouveau Premier Ministre: Renforcement des mesures de lutte contre le covid-19 et relance économique

0
62

Telle est l’équation que devra résoudre Rose Ossouka Raponda, afin de soulager les populations fortement impactées par cette pandémie.

Le 16 juillet 2020, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, nommait Rose Christiane Ossouka Raponda à la fonction de Chef du Gouvernement. L’arrivée de celle qui était encore Ministre d’Etat, Ministre de la Défense Nationale dans la précédente équipe dirigée par Julien Nkoghe Bekale a sonné comme un souffle nouveau dans l’approche genre, car cette dame arrive à un poste jadis occupé depuis l’indépendance par des hommes. Sa promotion répond donc à une volonté du Chef de l’Exécutif de donner un nouvel essor à la promotion des femmes dans la vie politique nationale. Rose Ossouka Raponda devient ainsi la première femme à occuper la fonction de Premier Ministre dans notre pays, après avoir été Maire de la commune de Libreville pendant la mandature de 2014-2019.

Au de-là de cette question d’approche genre, l’arrivée du nouveau Premier Ministre répond à une exigence ’’de renforcement de l’efficacité de la riposte face à la Covid-19, sur le plan sanitaire, économique et social et pour poursuivre l’amélioration des conditions de vie au quotidien des gabonais et des gabonaises’’, comme le lui a si bien assigné le Président de la République. Cela va sans dire que la mission principale assignée à cette équipe est de reformater l’économie gabonaise profondément fragilisée par la baisse du coût des matières premières, d’une part et par la pandémie de la Covid-19, d’autre part.

S’agissant de la crise sanitaire, la priorité du Chef du Gouvernement sera de maintenir les emplois et d’en créer, grâce à une relance de l’activité économique. La création d’un Département Ministériel consacré à la Relance participe de cette volonté du Président de la République de mettre un accent particulier sur ce pan fortement impacté par la situation de conjoncture économique dont notre pays n’est pas épargné. D’ailleurs, les prévisions de la Banque Africaine de Développement (BAD) indiquent que le Gabon devra connaître une perte de croissance en 2020. L’équipe de Rose Christiane Ossouka Raponda qui n’aura pas de période de rodage sera amenée à prendre davantage de mesures, notamment sur les plans sanitaire et économique, en vue de contenir les effets de la pandémie du coronavirus. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici