L’efficacité remarquable de Christiane Ossouka Raponda.

0
157

Le Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda fait partie des plus grands premiers ministres qu’ait connu le Gabon. Depuis sa nomination, la cheffe du gouvernement supervise d’une main de maître la mise en œuvre du Plan d’accélération de la Transformation (PAT).

Elle a su maintenir le développement du pays malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Selon certaines sources proches d’elle, elle serait « la femme des missions difficiles, voire impossibles ».

Rose Christiane Ossouka Raponda a été la première femme à être maire de la commune de Libreville. Élue à ce poste en 2014, elle a assuré ses responsabilités avec une remarquable efficacité. Elle a su redresser les finances de cette municipalité en proie à la dilapidation depuis des décennies. En 2019, elle devient la première femme ministre de la Défense au Gabon. 

Elle est nommée à ce poste un mois après la tentative de coup d’État manqué de la part du Lieutenant Kelly Obiang, le 7 janvier 2019. Le Chef d’Etat, Ali Bongo Ondimba était alors en convalescence suite à son AVC. En cette période particulièrement difficile, Rose Christiane Ossouka Raponda a su maintenir l’ordre dans le pays.

En juillet 2020, elle est nommée Premier ministre du gouvernement. Encore une fois, elle est la première femme à occuper un tel poste au Gabon. « Elle a pris les rênes du gouvernement à un moment où beaucoup d’hommes auraient renoncé », témoigne un ex-ministre des Affaires sociales. Cette période correspond à celle où les conséquences du Covid-19 se faisaient ressentir sur les plans sanitaire, économique et social. 

Cela, grâce à son sens de l’organisation et sa rigueur, la cheffe du gouvernement a veillé à exécuter minutieusement les décisions du Chef d’État sur le terrain. « C’est dans cette phase là, très opérationnelle, qui suppose un sens aigu de l’organisation, que le Premier ministre a fait valoir toutes ses qualités », déclare un proche du chef de l’État.

De multiples projets du PAT ont été mis en œuvre avec succès grâce à ses efforts. On peut citer entre autres, le dossier de la régularisation des agents de la fonction publique, l’amélioration des performances de la Société d’électricité et d’eau du Gabon (SEEG), la construction de plusieurs infrastructures routières, etc.

Née à Libreville en 1964, Rose Christiane Ossouka Raponda est une économiste diplômée de l’Institut gabonais de l’économie et des finances avec une spécialisation en finances publiques. Elle fut directrice générale de l’Économie et directrice générale adjointe de la Banque de l’habitat du Gabon. Avant d’être maire de Libreville, elle était ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique.

Le Premier ministre gabonais jouit de la confiance totale du président de la République, Ali Bongo Ondimba. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici