Le Gabon s’active pour mettre en sécurité ses ressortissants, l’Union Africaine réagit et appelle au respect le droit international en la matière.

0
136

Face aux Africains empêchés de franchir les barrières de l’Ukraine ; le Gabon s’active pour mettre en sécurité ses ressortissants.

« Le Président en exercice de l’Union Africaine et Président de la République du Sénégal, S.E. Macky Sall, et le Président de la Commission de l’Union Africaine, S.E. Moussa Faki Mahamat, suivent de près l’évolution de la situation en Ukraine et sont particulièrement préoccupés par les informations rapportées selon lesquelles les citoyens Africains, se trouvant du côté Ukrainien de la frontière, se verraient refuser le droit de traverser la frontière pour se mettre en sécurité.

Les deux Présidents rappellent que toute personne a le droit de franchir les frontières internationales pendant un conflit et, à ce titre, devrait bénéficier des mêmes droits de traverser la frontière pour se mettre à l’abri du conflit en Ukraine, quelle que soit sa nationalité ou son identité raciale.

Les rapports selon lesquels les Africains sont l’objet d’un traitement diffèrent inacceptable seraient choquants et racistes et violeraient le droit international. A cet égard, les Présidents exhortent tous les pays à respecter le droit international et à faire preuve de la même empathie et du même soutien envers toutes les personnes qui fuient la guerre, nonobstant leur identité raciale. » indique le communiqué de l’instance continentale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici