Le « donneur de leçon » Jean Rémy Yama accusé d’escroquerie par un collectif d’enseignants chercheurs pour une parcelle d’une superficie de 37 hectares.

0
274

Jean Remy Yama, président du syndicat national des enseignants chercheurs de l’USTM va convaincre ses 1 800 confrères de se constituer en collectif pour créer la SCI Serpentin. Et s’autoproclamera gérant de cette entité. c’est donc dans cette optique, préoccupé par les conditions de logement des enseignants, en 2005, l’État va décider d’allouer une rallonge financière de 3 milliards de francs aux enseignants chercheurs. Jean Remy Yama va s’échiner à revendre les parcelles destinées à ses collègues à des personnalités qui n’ont rien à voir avec son corps de métier.

C’est ainsi que l’on apprend que bon nombre d’enseignants chercheurs dont les Docteurs Touré Abdouramane et Ekogo Thierry Blanchard. Le premier cité aura déboursé la coquette somme de 3 millions de francs CFA pour l’acquisition d’une parcelle. Le second quant à lui va souscrire en 2015 un crédit de 40 millions, qu’il continue d’ailleurs de rembourser, pour l’acquisition d’une villa. A ce jour, aucun des deux enseignants chercheurs et bien d’autres de leurs collègues n’ont vu l’ombre de quoique ce soit tandis que Jean Remy Yama se pavane tranquillement au gré de ses ambitions politiques et en quête de nouveaux mécènes pour financer son train de vie princier.

Jean Remy Yama, lui pourtant si prompt à donner des leçons aux gouvernants, seraient donc un fieffé escroc qui n’hésite pas à profiter de la détresse de ses collègues pour se remplir les poches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici