L’assouplissement des mesures barrières dès les prochains jours au Gabon

0
51

Le président de la République S. E. Ali Bongo a annoncé l’assouplissement des mesures barrières prises dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire au Gabon, dans un discours à la nation prononcé le 28 mai dernier.

Ainsi, le « début du couvre-feu est repoussé à 21 heures, pour nous permettre de reprendre certaines activités économiques ou sociales mises en léthargie ».

Aussi, les bars et les restaurants pourront ouvrir jusqu’à 20h30. Cependant, il faudra respecter certaines conditions. « Leur accès sera conditionné par la présentation d’un test PCR d’une validité de 14 jours ou d’une carte de vaccination Covid-19 », informe le chef de l’Etat.

Ces mesures d’allègement n’entreront pas en vigueur tout de suite. Il faudra attendre quelques jours encore « selon les modalités fixées par le Gouvernement ». Ces modalités seront certainement connues à l’issue de la conférence de presse que le gouvernement animera ce 29 mai 2021.

Ces mesures d’allègements ont été prises selon le chef de l’Etat en raison de la réduction des cas de contamination quotidienne à la Covid-19 dans le pays. « En effet, depuis plusieurs semaines, le nombre de contaminations s’est stabilisé autour de 50 par 5 jour. Les épidémiologistes sont formels : un plateau a été atteint. Les efforts et les sacrifices, que nous avons consentis collectivement, ont produit des résultats tangibles. C’est la victoire de tout un peuple », souligne-t-il.

Cependant, malgré ces résultats, il invite les populations gabonaises à rester vigilantes et à continuer à observer les mesures barrières. Et pour ceux qui le désirent, se faire vacciner pour se protéger contre cette épidémie qui a déjà causé la mort de 150 personnes au Gabon à la date du 26 mai 2021.

Rappelons à toutes fins utiles, que certaines restrictions, notamment celles qui concernent les voyageurs, restent pour l’instant maintenues. Le protocole sanitaire pour ceux-ci a même été renforcé dans le but de limiter la propagation de la pandémie dans le pays.

L. L

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici