La situation de la Société d’Énergie d’Eau du Gabon en examen à la Primature

0
255

« Il n’y a pas de développement économique compétitif et propre sans énergie », c’est dans cette optique que le Premier ministre, chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda a présidé le mercredi 17 novembre 2021 à la Primature, une séance de travail consacrée à la situation de la Société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG).

Un tour de table qui s’inscrit dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation, sur les reformes en énergie, a vu la présence des membres du gouvernement, des directeurs généraux des entreprises directement impliquées tous axés sur la problématique d’approvisionnement en Eau et en énergie dans le pays.

En effet, face à la situation préoccupante connue il y a quelques semaines par la SEEG, au niveau de ses ouvrages de production de transports et de distribution en énergie dans le grand Libreville, le Chef du Gouvernement a souhaité s’assurer auprès des responsables que « plus jamais un tel événement ne se produise ».

La Société d’Énergie et d’Eau du Gabon (SEEG), a procédé à une présentation exhaustive de son réseau interconnecté de Libreville en matière de production ; sur quelques outils qui présentent des failles, qui ont notamment fait l’objet de recommandations concètes.

Pour sa part le ministre d’Etat, ministre de l’Énergie Alain Claude Billié By Nze, a fait la présentation globale sur les hiatus avant de proposer des pistes de solutions favorables pour soulager rapidement les populations, entre autres ; la maintenance des ouvrages de production, le renouvellement d’infrastructures de transport, que le Chef du Gouvernement a validé, tout en « nous demandant de continuer à travailler avec les différents départements ministériels ; le ministère de l’Économie, du Budget et des autres secteurs de sorte que les Gabonaises et les Gabonais aient accès à l’électricité de manière continue. C’est impératif pour l’économie nationale et aussi, pour le confort des uns et des autres ». A-t-il avancé.

Avant de rajouter, « il faut ainsi des ressources et des pistes de solutions concrètes à explore pour accompagner la SEEG dans son exercice. L’Etat gabonais sera mobilisé aux côtés de la SEEG, car le chef de l’Etat S. E Ali Bongo Ondimba, a des engagements à l’international sur la question de protection de l’environnement et notre enjeu est de produire de manière propre et durable ».

SM : Presse Primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici