L’ Union Africaine a rendu officielle la désignation de notre pays le Gabon

0
21

Le Choix du Gabon comme candidat de l’Union africaine (UA) au siège de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Le Gabon retenu comme l’un des candidats, du continent africain, avec le Ghana, à l’élection de membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (Onu) pour 2022 et 2023.

En effet, l’Union africaine (UA) a désigné ses deux représentants à cette élection qui aura lieu cette année lors de la prochaine session de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York.

Lequel faisait face à deux autres candidatures au niveau de sa zone géographique de l’Afrique centrale. Notamment le Tchad et la République démocratique du Congo (RDC).

Libreville, à travers une diplomatie jouissant d’une certaine renommée, n’aura pas fait dans la dentelle pour susciter l’adhésion de l’UA et ses pays membres. Pour ce faire, le Tchad, candidat au départ, a retiré sa candidature pour rallier celle du Gabon.

De plus, la procédure voudrait que deux sièges non permanents dudit Conseil de sécurité reviennent à l’Afrique dans le cadre de son renouvellement.

Toute chose qui aura été à l’avantage du Gabon et du Ghana pour 2022 et 2023.

Cette désignation, qui obéissait à cette logique rotative, le Gabon a respecté l’ensemble de la procédure.

Ce qui parait, pour le Président de la République S. E. Ali Bongo Ondimba, une victoire majeure, acquise de haute lutte.

A titre de rappel, le Gabon a une expérience avérée en matière de plaidoyers crédibles et de contributions remarquables. Il se définit, avant tout, par sa volonté de relever les défis et de prendre la plénitude de ses responsabilités en tant qu’acteur de la scène internationale. Son leadership en matière de climat et de protection de la biodiversité a fait de la politique diplomatique gabonaise une référence dans le monde.

Le verdict de l’UA vient donc consacrer les efforts entrepris par le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, pour placer le pays au cœur des enjeux internationaux en rapport avec la paix, la sécurité, l’intégration des nations dans une perspective commune de stabilité et de prospérité à travers la planète.

En sommes, le Comité de candidatures d’Addis Abeba où le Gabon a été le seul pays d’Afrique centrale à déposer sa candidature dans les formes requises et dans les délais impartis, a statué au niveau des ambassadeurs, le samedi 23 janvier 2021 et a solennellement recommandé à la réunion ministérielle, l’endossement de la candidature du Gabon pour l’élection au poste de membre non permanent du conseil de sécurité pour la période 2022-2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici