Grève Affaires Étrangères : le SYNATRASS et le SNAPF exigent le paiement immédiat de leurs PIP 2015 et fonds communs

0
44

Après un mois de détente accordée à leur nouveau ministre, le syndicat national des travailleurs du secteur social (SYNATRASS) et le syndicat national des prof: de la famille (SNAPF), ont rélancé, leur mouvement de grève, le vendredi 6 mars courant, jusqu’à ce que leurs fonds communs et la PIP 2015 soient payés le plus rapidement possible.

«Donc, aujourd’hui si nous nous retrouvons ici c’est pour relancer ce mouvement de grève qui a été suspendu. Parce que nous avons constaté que la suspension a été très longue et c’est à cause de ça que nous avions été mis aux oubliettes», a déclaré, le secrétaire national exécutif du SYNATRASS, Roger Ondo Abessolo.

Pour les membres de ce syndicat des agents des affaires sociales la reprise de ce mouvement de grève fait suite au constat du non paiement des «arriérés de la PIP du deuxième trimestre 2015» et les cinq mois d’arriérés des fonds communs». Telles sont les revendications des travailleurs des affaires sociales.

«Donc les agents ont demandé à se retrouver ici aujourd’hui jusqu’à ce que les fonds communs nous soient payés, jusqu’à ce que la PIP 2015 nous soit payée», dixit, Roger Ondo Abessolo, soulignant que la reprise normale des activités au sein du ministère des affaires sociales est donc conditionnée à la satisfaction immédiate de cette liste de revendications.

Cependant, les agents des affaires sociales espèrent que les ministres de l’économie mettront tout en œuvre en vue de satisfaire leurs revendications selon la lettre du premier ministre qui leur a été lue séance tenante.

«Ce qui nous rassure c’est qu’on vient de nous lire une lettre du Premier ministre qui instruit les ministres de l’économie à régler le plus rapidement possible ce problème sur instruction du président de la République», nous a informés, le secrétaire national exécutif du SYNATRASS.

Le chronomètre est donc lancé jusqu’à lundi prochain pour que tout soit réglé, au risque de voir perdurer le piquet de grève jusqu’à satisfaction totale des revendications.

Jessy Mboukou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici