Gestion des déchets : « Suez » décline ses ambitions à Julien Nkoghe Bekale

0
85

Cette multinationale française spécialisée dans les questions liées à l’environnement et à la distribution de l’eau et de l’électricité, se propose à assurer la collecte, le traitement ainsi que la création d’un site d’enfouissement des déchets ménagers à Libreville. Puis plus tard, à l’intérieur du pays.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a eu une séance de travail ce jour avec une délégation du Groupe français ‘’Suez’’, spécialisé dans les questions environnementales, l’eau et l’énergie. Celle-ci était conduite par son Directeur en charge du Développement, Eric Ghebali.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la poursuite des réflexions menées par le Gouvernement en vue de trouver des solutions pérennes à la problématique de l’insalubrité dans la capitale et ses communes voisines, ainsi que sur la gestion des ordures ménagères au regard de l’état de saturation de la principale décharge publique de la capitale. Le Gouvernement et « Suez » ont à ce sujet initié des échanges depuis deux ans, la multinationale française se proposant d’apporter son expertise en vue de solutionner ce problème.

 Sollicitée en son temps par le Président de la République, Ali Bongo Ondimba, cette entreprise envisage de devenir un partenaire stratégique du Gabon sur les questions liées à l’environnement. Pour ce faire, il est annoncé la création d’un site d’enfouissement des déchets, la réhabilitation de la décharge existante et une meilleure gestion globale des ordures.

Cette nouvelle gestion intègrera le tri des déchets à Libreville et dans d’autres villes du pays. Une opération qui se fera en plusieurs étapes et qui nécessitera de nouvelles technologies. Cette question représente une urgence pour les autorités du pays, car relevant de la santé publique.

Le Partenariat en devenir entre le Gabon et ’’Suez’’ pourra aussi prendre en compte la gestion de l’eau et de l’électricité afin d’améliorer de façon significative leur accès aux populations.

En somme, la question liée à la salubrité de nos villes occupe une place importante dans les priorités des plus hautes autorités du pays, en tête desquelles le Président, Ali Bongo Ondimba, lequel a instruit le Premier Ministre et son Gouvernement de tout mettre en œuvre pour redorer l’image de nos villes, tout en tenant compte de la protection de l’environnement et du mieux-être des populations qui doivent vivre dans un milieu sain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici