[Gabon] l’efficacité avant tout en termes d’action publique.

0
81

Dissolution du Ministère des Travaux Publics, par décret présidentiel en date du 12 septembre 2022, a la faveur d’une déclaration du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda.

En effet, pour le Président de la République S. E Ali Bongo Ondimba, ce qui compte, c’est l’efficacité avant tout en termes d’action publique.

Autrement dit, le Chef de l’Éta a prévenu à plusieurs reprises, notamment en Conseil des ministres, qu’il ne tolérerait aucun retard et que, si c’était le cas, il prendrait toutes les décisions qui s’imposent : c’est le cas aujourd’hui.

Il faut dire qu’en homme de décision, Ali Bongo Ondimba a tranché.

Le ministère des Travaux Publics pas plus que n’importe quel autre, n’a valeur constitutionnelle. Il peut être dissous si nécessaire, en particulier si c’est pour rendre les décisions et les actions en la matière plus efficaces.

L’heure n’est pas à la distraction, il faut aller vite ; car les besoins sont urgents. Mais, cette démarche, est une manière de rationaliser l’action publique. Un ministère en moins, c’est des économies à la clé. 

Encore que, le fait de rattacher la fonction « Travaux Publics » à la Primature est le signe de l’importance accordée à ce secteur par le Président de la République. C’est le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, en personne, qui occupe le premier rang au sein du gouvernement, qui en sera en charge. 

Cette décision est une marque de confiance du Président de la République avant le Premier Ministre. Contrairement à certaines spéculations sur son possible départ, ils en sont pour leurs frais. Ce soir, le Premier Ministre est conforté à son poste. 

En ce qui concerne la mise à disposition par l’Etat d’une enveloppe de 2 milliards pour financer des projets de développement local. Cette décision va dans le sens du « Fonds d’Initiative Départementale ». 

C’est a dire, elle vient renforcer le mouvement de décentralisation. C’est le signe que Ali Bongo Ondimba fait confiance aux acteurs de terrain.

Cette décision va par ailleurs dans le sens de plus d’égalité des chances, entendue d’un point de vue territorial. Tous les territoires sont également dotés et se voient offrir des opportunités égales. Personne n’est laissé de côté.  

Ainsi, le Chef de l’État innove en matière d’action publique avec la création d’un concours. Différentes solutions doivent être tentées pour régler les problèmes en particulier en matière de propreté. 

Il s’agit par ailleurs, à travers ce concours, de créer une saine émulation entre les différentes villes, afin de les pousser à se surpasser. Tout le monde est tiré vers le haut. A travers cette décision, S. E Ali Bongo Ondimba, envoie le signal que la propreté est importante et qu’elle est l’affaire de tous.

Comme il l’a dit dans son discours à l’occasion de la fête de l’Indépendance, il n’y a pas l’Etat d’un côté, de l’autre la Société. Nous sommes tous dans le même bateau. Quels que soient les moyens mis à disposition par l’Etat, si les citoyens ne font pas preuve de responsabilité et de civisme, les rues seront toujours sales.

Chacun doit donc s’impliquer, y mettre du sien, pour le Bien de tous. C’est une forme de patriotisme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici