[Gabon] La prolongation des delais de declaration de naissance effective.

0
160

Au Gabon, la naissance d’un enfant donne droit à un certificat de naissance établi dans une structure de santé de la localité où s’est produit l’accouchement. C’est pour cela, considérant les difficultés d’ordre socio-économique et les contraintes de temps avec les services de l’officier d’état-civil, le gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda rallonge le délai de la procédure.

En effet, l’acte de naissance est une preuve légale de l’état-civil d’un individu. Chaque citoyen en dispose pour faire valoir ses droits dans les procédures administratives et toute autres circonstances. Le constat du nombre élevé d’enfants privés de ce certificat de nationalité a motivé le gouvernement gabonais à prolonger le délai légal du dépôt de la déclaration de naissance auprès de l’officier d’état-civil, l’autorité administrative en charge de l’établissement de l’acte de naissance.

Les déclaration de naissance sont faites à l’offier d’état civil : dans les deux semaine suivant l’accouchement pour les enfants nés dans les communes ; dans le délai de un mois pour les autres lieux.

Depuis le 15 septembre 2021, les parents du nouveau-né au Gabon résident en zone urbaine disposent de deux semaines suivant l’accouchement, pour établir l’acte de naissance du nouveau-né. Ceux qui vivent à l’intérieur du pays en zone rurale disposent d’un mois suivant la date de l’accouchement. Respecter la procédure d’établissement de l’acte de naissance pour l’enfant est un devoir pour le couple géniteur. Pour l’enfant, c’est un droit de disposer d’un acte de naissance.

Ainsi, les personnes bénéficiaires ont été soulagées suite à une stratégie élaborée dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Justice et le système des nations unies représenté par l’UNICEF et le FNUAP.

Paul Emmanuel Antonio


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici