[Gabon] / l’achat de nouveau vaccins covax : le gouvernement accroît sa campagne de vaccination contre la Covid-19.

0
13

Libreville confirme la présence dans son territoire du variant Delta, à l’origine d’une tendance haussière des nouvelles contaminations.

Suite au rapport des réunions fructueuses menées dans le cadre du mécanisme Covax, le Conseil des ministres du 6 septembre 2021 a annoncé l’acquisition de plus de 100 620 doses de vaccin Pfizer et 168 000 doses de vaccin Johnson and Johnson.

Au regard de la situation épidémiologique marquée par une augmentation progressive du nombre de nouvelles contaminations liées au relâchement observé au sein des populations et de la présence du variant Delta, le Chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, a instruit le gouvernement à davantage renforcer et étendre la nouvelle stratégie vaccinale illustrée par la campagne de vaccination itinérante, déjà effective dans les communes de Libreville, Owendo et Akanda.

« Le Conseil des ministres, note-t-il sa satisfaction suite au rapport des réunions fructueuses menées dans le cadre du mécanisme COVAX devant permettre à notre pays de disposer de plus de 100 620 doses de vaccin Pfizer et 168 000 doses de vaccin Johnson and Johnson entre les mois de septembre et octobre 2021« , précise le communiqué final lu par le ministre porte-parole du gouvernement, Madeleine Berre.

Ces nouvelles doses seront disponibles entre les mois de septembre et octobre 2021. Pour rappel, vendredi 3 septembre dernier, le taux de couverture vaccinale complète du Gabon était de 6,13% soit 62 250 personnes vaccinées. Parmi les vaccinés, 80% sont des hommes ; 6,7% (5 629) ont plus de 60 ans ; 5,8% (4 863) sont hypertendues ; et 9% (1 558) sont diabétiques.

Les vaccins représentent la meilleure façon de se prémunir contre des maladies potentiellement dangereuses : poliomyélite, coqueluche, rougeole, tuberculose, méningites. En simulant l’infection et en préparant ainsi notre système immunitaire à se défendre contre ces attaques, le vaccin permet en effet de nous constituer une « cuirasse » contre l’agent infectieux envahisseur. 

Aujourd’hui, la vaccination est capable de prévenir 28 maladies infectieuses, dont la grippe, et dans les années à venir, seront mis au point des vaccins contre l’herpès, la dengue et certaines maladies nosocomiales. Le vaccin qui est gratuit volontaire et demeure ainsi, le seul remède pour lutter contre cette pandémie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici