[Gabon] la Première Dame Sylvia Bongo Ondimba et Ségolène Royal inaugurent le premier centre de santé alimenté en énergie solaire à Bifoun

0
36

Ce mercredi 22 juin 2022, la Première Dame, Sylvia Bongo Ondimba, s’est rendue au centre de santé de Bifoun accompagnée du Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr Guy Patrick Obiang Ndong, de Madame Ségolène Royal, Présidente de l’ONG « Désirs d’Avenir pour la Planète », de l’Ambassadeur de France au Gabon, Monsieur Alexis Lamek, et de l’Ambassadeur du Gabon en France, Madame Liliane Massala.

Ce centre de santé, situé dans la province du Moyen-Ogooué, est le premier centre à bénéficier d’un projet conjoint entre la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille, le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales et l’ONG « Désirs d’Avenir pour la Planète » visant à réhabiliter et équiper en panneaux solaires des maternités dans des zones rurales et semi rurales du Gabon. La Fondation a financé la rénovation et la réhabilitation du centre de santé de Bifoun avec le concours d’une part du Ministère qui s’est chargé d’installer des équipements médicaux modernes et d’autre part de l’ONG « Désirs d’Avenir pour la Planète » qui a participé à l’équipement en panneaux solaires.

L’objectif poursuivi par ce projet est l’amélioration de la qualité des services sanitaires pour la prise en charge des femmes enceintes et des nouveau-nés vivant en zones reculées, et plus globalement la réduction de la mortalité maternelle et infantile au Gabon.

« Depuis 2011, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille œuvre aux côtés du Ministère de la Santé et de la société civile pour l’accompagnement et le renforcement de la prise en charge des femmes enceintes. Un geste du cœur pour améliorer la santé maternelle et infantile tout en préservant notre environnement. Deux priorités nationales pour aujourd’hui et demain qui nécessitent une collaboration renforcée entre les acteurs publics, le secteur privé et la société civile », a expliqué la Vice-Présidente de la Fondation, Madame Simone Mensah.

Bien que le Gabon connaisse une évolution favorable de la mortalité maternelle et infantile, grâce notamment au renforcement des conditions de prise en charge des grossesses et des accouchements, le diagnostic réalisé dans le cadre de l’élaboration de la stratégie Gabon Égalité a révélé que la mortalité maternelle au Gabon est de 261 décès pour 100 000 naissances. Un nombre encore trop élevé par rapport aux Objectifs du Millénaire pour le Développement qui vise 68 décès maternels pour 100 000 naissances.

Pour le Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong, « c’est avec beaucoup de satisfaction que nous avons assisté au lancement du projet des maternités solaires au du centre de santé de Bifoun, le centre pilote, dans le département de l’Abanga-Bigné, par Madame Sylvia Bongo Ondimba, Première Dame du Gabon, à travers sa Fondation éponyme avec le concours de l’ONG Désirs d’Avenir pour la Planète. Ce projet d’envergure vise à apporter de l’énergie renouvelable dans les maternités des structures sanitaires de l’arrière-pays pour un fonctionnement optimal de celles-ci. Nous tenons une fois de plus à remercier la Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la réhabilitation totale du centre de santé de Bifoun et surtout, l’améliorationdu plateau technique et le renforcement des équipements biomédicaux aussi bien pour le diagnostic que pour la prise en charge de la mère et de l’enfant ».

Créée dans la continuité de la COP 21 présidée par Madame Ségolène Royal lorsqu’elle était encore Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, en charge des négociations internationales sur le climat, l’ONG « Désirs d’Avenir pour la Planète » a l’ambition d’équiper en panneaux solaires 100 maternités en zones reculées en Afrique en trois ans. Depuis le lancement du projet, des
maternités solaires ont déjà vu le jour au Sénégal, au Cameroun, au Togo, au Mali et au Burkina Faso. Au Gabon, l’ONG a fait un don de 90 panneaux solaires pour permettre d’alimenter 10 maternités en énergie solaire.

« C’est dans le cadre de la COP 21, la Conférence de Paris sur le climat, que j’ai eu l’occasion de venir deux fois au Gabon. La Fondation que je préside est ravie d’avoir pu apporter cette modeste contribution à ce magnifique projet. Une contribution complémentaire au travail de la Fondation de la Première Dame très engagée dans la protection et la santé des femmes et des enfants », a conclu Madame Ségolène Royal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici