[Gabon] La CPG chez Julien Nkoghe Bekale : La baisse de l’activité économique, une préoccupation majeure

0
55


Causée par la grève des régies financières, l’économie tourne désormais au ralenti et causerait de nombreuses difficultés au niveau des importations et exportations.


Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Julien Nkoghe Bekale, a eu une séance de travail ce vendredi 06 décembre 2019 avec Le Bureau exécutif de la Confédération Patronale Gabonaise (CPG) conduit par son président, Alain Bâ Oumar. Les questions relatives à la relance de l’économie ont constitué la trame de cette rencontre.

Plus précisément, cet entretien qui s’inscrit dans la poursuite des relations qu’entretiennent le Gouvernement et le Patronat, a également été l’occasion pour les deux parties d’évoquer les questions liées à la baisse des activités économiques, notamment dans les filières d’importations et d’exportations.

Et pour cause, la grève des régies financières plombe considérablement les acquis du Patronat. D’où cet appel à l’endroit du Gouvernement afin qu’une solution urgente soit trouvée.

Après avoir été rassuré par le Premier Ministre, Alain Bâ Oumar, a salué les efforts consentis par l’équipe Julien Nkoghe Bekale qui ne ménage aucun effort pour être à l’écoute des préoccupations et des propositions de la CPG, dont le rôle est également d’assurer la croissance du tissu économique.


Créée le 4 septembre 1959, le Patronat gabonais a connu plusieurs évolutions avec le souci constant de s’adapter à son environnement. Ses missions visent entre autres à promouvoir et à défendre les intérêts des entreprises, les représenter, participer à toutes les négociations avec les pouvoirs publics et syndicats des travailleurs et émettre des avis sur les questions à caractère économique et social.

La CPG qui se veut une force de propositions et un partenaire privilégié au développement économique. Elle œuvre à l’assainissement du climat des affaires, au règlement de la dette intérieure et au renforcement des acquis du Patronat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici