[Gabon] Journée mondiale de la liberté de la presse : les forces et faiblesses passées au peigne fin.

0
39

La liberté de la presse dans le pays a été marquée par un fait majeur, celui de la dépénalisation du délit de presse ; cela dit, la liberté d’opinion ne sera plus punissable au Gabon. C’est donc une avancée qui s’inscrit dans la vision du Chef de l’Etat, S. E Ali Bongo Ondimba, de faire de la liberté de presse une priorité dans les prises de décisions.

C’est dans cette optique, la préservation de la liberté de la presse par les autorités gabonaises, a été salué à Libreville, par le représentant du Bureau régional de l’Unesco, c’était à la faveur de la cérémonie d’ouverture de la 29e édition à la journée mondiale de la liberté de la presse célébrée en différé le 07 juillet 2022, dans un hôtel de la place.

Plusieurs débats de très haut niveau entre et des débats anciens journaliste et la génération montante ont fortement marqué cette 29è édition qui a mobilisé des poids lourds du monde de la communication. Des thématiques ont été brillamment développes par les conférenciers, tels que le Pr Anaclet Ndong Ngoua, pour édifier davantage.

Rappelons, le développement est la combinaison des changements mentaux et sociaux d’une population qui la rendent apte à faire croître, cumulativement et durablement, son produit réel global

».

Ainsi, les professionnels des médias ont été à identifier et à proposer des solutions efficaces afin d’explorer et d’élaborer des solutions pour faire face à la menace que représente la surveillance accrue de la liberté de la presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici