[Gabon] la cigale enchantée est suspendue pour incitation à la haine, à la xénophobie, au racisme.

0
41

La Haute autorité de la communication (HAC) a prononcé une interdiction de parution pour un mois de l’hebdomadaire dit d’opposition dénommé « La Cigale Enchantée », pour « incitation à la haine, à la xénophobie, au racisme, au tribalisme et atteinte à la cohésion sociale », le jeudi 11 août 2022.

Une décision qui fait suite à la parution il y a quelques jours d’une « une » de cette hebdomadaire intitulée : « La République s’aplatit aux pieds des Arabo-Berbères », et illustrée avec une photo de la première dame, Sylvia Bongo Ondimba, et son fils aîné, Noureddin Bongo Valentin, métis et musulman.

En substance, une série d’allégations sur de supposés malversations financières et autres allégations, assénées sans preuve.

Le président a HAC, Germain Ngoyo Moussavou, a condamné la Cigale Enchantée pour « incitation à la haine, à la xénophobie, au racisme, au tribalisme et porte atteinte à la cohésion sociale, à l’ordre public, à la stabilité des institutions et au vivre ensemble ».

Pour cela, l’hebdomadaire a interdiction de parution pour une durée d’un mois.

L’organe régulateur des médias, autrement dit le gendarme des médias a également décidé du « retrait immédiat des kiosques du n°0079 dudit journal ». Conformément aux dispositions cumulées des articles 52 et 55 du Code de la communication.

On peut s’étonner, compte tenu de la gravité des écrits incriminés, que la peine soit aussi légère. Ce faisant, on prend le risque de banaliser dans l’espace public le racisme et la xénophobie, le pire des poisons, qui n’ont rien à faire au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici