[Gabon] / Formation Professionnelle : concours d’entrée au Centre International Multi- Sectoriel de Formation et d’enseignement professionnel de MVENGUE

0
23


C’est dans l’optique de concrétiser la volonté du Chef de l’Etat et son engagement à refonder la formation professionnelle, pour en faire un outil de choix en faveur du développement de la jeunesse gabonaise. Le Ministère de la Formation Professionnelle a organisé ce vendredi 20 Août 2021, sur toute l’étendue du territoire national, « le Concours d’entrée au Centre International Multi-sectoriel de Formation et d’Enseignement Professionnel » de MVENGUE.


En effet, le Centre de formation et d’enseignement professionnel de Mvengue a été créé le 7 avril 2021. Il est spécialisé dans le génie mécanique, le génie industriel et électronique ainsi que l’ingénierie du soudage.


« Nous avons un panel de formation, l’équipement pédagogique qui va véritablement permettre aux jeunes apprenants de pouvoir être insérés sur le marché de l’emploi », expliquait le Ministre de l’Emploi Madeleine Berre (en avril dernier), avant d’ajouter, « C’est vraiment la valorisation de toute la chaîne de la formation professionnelle depuis le CAP jusqu’au niveau supérieur qui est aujourd’hui concrétisé par ce centre de Mvengué ».

C’est au total, 1960 candidats inscrits sont répartis dans trois différentes filières dont 732 en BTS, 462 en BP et 766 en CAP. Conçu à l’image de celui logé dans l’enceinte de la Zone Spéciale à Régime Privilégié de NKOK, ce centre est un atout majeur qui offre une opportunité aux jeunes gabonaises et gabonais à la quête d’un premier emploi.

C’est à l’actif de Célestine Oguewa Ba, par ailleurs Conseiller Chef de Département en charge de la Formation Professionnelle à la Primature, qui est le Chef du projet Task Force. Cette initiative cadre parfaitement avec la matérialisation du volet social du Plan d’Accélération et de la Transformation (PAT) cher au Président de la République Ali Bongo Ondimba, mis en exécution par le Gouvernement d’ouverture du Chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda.

L’Etat gabonais veut ainsi assurer la formation initiale et continue dans les métiers porteurs en vue de répondre à la demande du marché de l’emploi (améliorer l’adéquation formation et emploi).

Oss.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici