[Gabon] ETAT D’URGENCE: LES CONTREVENANTS ENCOURENT 10 ANS DE PRISON ET 5 MILLIONS DE FRANCS D’AMENDES

0
43

C’est le Premier Ministre, Julien Nkoghe Bekale qui a déclaré l’état d’urgence qui prend effet le dimanche 12 avril 2020 à minuit et le confinement du grand Libreville, a indiqué que que toute personne prise en flagrant délit de circulation sans autorisation spéciale sera condamnée à une peine de 10 ans d’emprisonnement et à 5 millions de francs d’amendes pour « mise en danger de la santé d’autrui« , selon les dispositions du nouveau code pénal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici