[Gabon] Dette publique : Fernand Ngoussi expose les divergences de chiffres avec la CDC.

0
182

C’est dans le cadre de la promotion des titres publics au Gabon, le directeur général de la dette, Fernand Ngoussi, a évoqué la question de la dette gabonaise, s’était à la faveur d’un séjour à Douala, au Cameroun.

Celle-ci, chiffrée par la Caisse des dépôts et consignations (CDC), fin janvier, à 7 000 milliards de FCFA, soit 75% du PIB.

D’après ce responsable, la dette du Gabon se situe plutôt à près de 6 500 milliards de FCFA, soit près de 65% du PIB.

Selon lui, le Gabon respecte encore le critère de convergence de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) qui prescrit que le seuil de la dette publique ne dépasse pas 70% du PIB.

A toute fin utile, pour expliquer cette différence de chiffres, Fernand Ngoussi indique que la CDC incorpore dans la créance publique, « la dette des entreprises non auditée ».

« La dette des entreprises avant de la valider il faut l’auditer.

Mais au moment où nous avons saisi un certain nombre d’entreprises ; où nous avons saisi les collectivités, ce qu’ils nous ont envoyé comme dette, parfois ce n’était pas des dettes, mais leur fonctionnement.

Ils n’ont pas pu payer un prestataire depuis un mois, ils nous envoient ces factures.

Ce n’est pas ce que nous voyons comme dette parce que nous devons regarder les dettes qui peuvent se retourner contre l’État », explique le responsable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici