[Gabon] : Des preuves accablantes contre Jean Rémy Yama rendues publiques

0
47

Le promoteur de la SCI Serpentin, par ailleurs leader de Dynamique Unitaire (une coalition syndicale gabonaise), n’est pas aussi sain que lui et ses amis du Copil Citoyen veulent bien le faire croire. L’homme aime à se dépeindre comme un « Monsieur Propre, saint et irrepprochable », cependant, il n’y a aucune vérité que le temps ne mette à la face du monde, encore que le Gabon fait parti de l’un des pays le mieux renseigné en Afrique.

On apprend ainsi que le leader syndical aurait reçu de la part du Trésor Public pour la société immobilière dont il est le promoteur, un peu plus de 5 milliards de francs CFA entre 2011 et 2014. Comme tout nouveau nabab surpris par une subite et grosse manne financière, il va se lancer dans des achats compulsifs.

S’etait à la faveur d’un extrait de compte publié sur Facebook, via « Infos Kinguélé Libre » : les comptes de la SCI Serpentin étaient provisionnés par le Trésor Public, Jean Rémy Yama effectuait des virements vers différents comptes privés et se rendait en France pour des courses dans les magasins les plus huppés de La Défense.

Comme tout bon Il a acheté des bijoux en Or, de vêtements à Kiabi ou encore à la FNAC. On sait tous que son salaire, bien que considérable, d’enseignant ne saurait lui permettre un tel train de vie, sauf si les espèces sonnantes et trébuchantesces sont mals acquises.

Ainsi pour les sceptiques, il est certes co-gérant de cette SCI, les traces de sa présence en France pendant ces transactions financières dans différents magasins sont visibles. Avec ces nouvelles preuves à charge, Jean Rémy Yama n’est pas prêt de recouvrer sa liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici