Covid-19 : les boîtes de nuit et bars, commerces de nuit fermés grâce au Copil Citoyen.

0
170

Suite à sa décision de suspendre  l’arrêté N°559/PM du 25 novembre 2021 portant sur la prévention, la lutte et la riposte contre la propagation de la Covid-19 en République gabonaise.

La Cour constitutionnelle envisage d’examiner au fond les raisons du mécontentement du COPIL citoyen que soutient une poignée de la population  gabonaise.

C’est le Copil Citoyen qui ont saisi la Cour Constitutionnelle aux fins d’annuler les mesures prises par le gouvernement de la République sur la fin de la gratuité des tests PCR et l’obligation vaccinale organisée par le gouvernement.


Les bars, restaurants et les boîtes de nuit sont à nouveau fermés. Il en est de même que la limitation des rassemblements des personnes à moins de trente et le respect des mesures de prévention contre la propagation de la Convid-19. 

A l’instar du port de masque dans les espaces publics.

Le Copil citoyen a démontré le caractère inconstitutionnel des dernières mesures contre la propagation de la Covid-19 que le gouvernement a annoncé récemment parallèlement à l’allègement de plusieurs autres mesures en vigueur au Gabon depuis près de deux ans, afin de retrouver le vivre ensemble.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici