Covid-19/L’efficacité des vaccins chinois remise en question : Le Pr Didier Raoult dénonce en direct sur C8, les méthodes complotistes sur la supposée inefficacité du « vaccin Sinopharm. »

0
7

Plus de 90 pays utilisent les vaccins chinois pour combattre la pandémie. Mais plusieurs d’entre eux font maintenant face à de nouvelles transmissions de coronavirus. Ce constat devrait servir de mise en garde au sujet de ces vaccins, avancent certains.

En séjour au Gabon actuellement, l’infectiologue français, Pr Didier Raoult, était ce lundi 30 août 2021 en duplex l’invité de Cyril Anouna dans l’émission ’’Ne touche pas à mon poste’’. Il y a été invité à se prononcer sur la Covid-19.

Professeur  Didier Raoult en direct du CIRMF dans le Haut-Ogooué

« Dire que se faire vacciner des doses Sinopharm c’est comme si vous n’avez pas été vacciné, ce n’est pas de la science. C’est une opinion politique. » affirme le Professeur en direct du CIRMF dans le Haut-Ogooué.

Reconnu pour son franc-parler, Pr Didier Raoult ; il n’est pas raisonnable qu’on dise à des « Africains que le vaccin chinois, c’est comme s’ils n’avaient pas été vaccinés en France, mais qu’on ne le dise pas en Finlande et en Suède, on peut pas dire que c’est de la science non plus. On dit, c’est une opinion politique. »

Pourtant homologué par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), le vaccin Sinopharm, n’est pas efficace contre la Covid-19. Une décision qui change d’un pays à un autre. Quant à l’infectiologue français qui se base exclusivement sur des données scientifiques, cela « ne repose sur aucune base scientifique ».

Les pays africains ont commandé des centaines de milliers de doses de vaccins chinois au détriment des vaccins occidentaux qui, pour l’instant, n’ont pas tout à fait démontré qu’ils étaient sans effets secondaires pour le corps. En ce qui concerne le vaccin de Sinopharm, cette efficacité était de 78 % pour les Émirats arabes unis, Bahreïn, l’Égypte et la Jordanie.

Si les vaccins sont suffisamment bons, nous ne devrions pas voir ce schéma”, réagit le virologue Jin Dongyan, de l’Université de Hong Kong.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici