Burkina Faso : l’attaque, la plus meurtrière depuis 2015, fait au moins 160 morts

0
60

Dans le nord du Burkina Faso, au moins 160 civils ont été tués dans la nuit de vendredi 04 à samedi 05 dans l’attaque la plus meurtrière enregistrée depuis le début des violences jihadistes en 2015. L’attaque a « d’abord visé le poste » de supplétifs de l’armée, puis les maisons d’habitants, selon une source sécuritaire.

Plus d’une centaine de civils ont été tués dans le nord du Burkina Faso, à Solhan, dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 juin, l’attaque la plus meurtrière enregistrée dans ce pays depuis le début des violences jihadistes en 2015, a-t-on appris de sources sécuritaires et locales.

« Des individus armés ont mené une incursion meurtrière à Solhan, dans la province du Yagha. « Plusieurs blessés ont succombé à leurs blessures et de nouveaux corps ont été retrouvés. Le bilan toujours provisoire, est d’au moins 160 morts », selon une source locale. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici