AUDIENCE L’AMBASSADEUR D’EGYPTE RECU PAR LA PREMIERE MINISTRE

0
34


L’Egypte s’intéresse de plus en plus à plusieurs domaines du développement au Gabon où il pourrait investir. Au cabinet de Rose Christiane Ossouka Raponda, Seif Kandeel a brièvement présenté les potentialités de son pays, comme dans le secteur des grands travaux.


Ce sont les bons rapports entre Libreville et le Caire qui pourront entraîner à terme une signature d’accords définitive. La Première Ministre Cheffe du Gouvernement a suivi l’exposé du diplomate qui a ciblé les branches formation, santé, électricité, commerce et infrastructures.

Il souhaite une ouverture du marché local à un plus grand nombre d’hommes d’affaires et au gouvernement égyptiens. « Nous voudrions apporter notre savoir-faire dans la construction des routes et autres infrastructures et ainsi insister davantage sur la coopération égyptogabonaise bien portante. »


Pour la formation des jeunes, l’ambassadeur de la République Arabe d’Egypte propose l’Académie Nationale de Formation basée au Caire. Il s’agit d’un institut qui forme dans le leadership aussi bien les jeunes que les cadres des administrations publique et privée en Afrique.

A ce niveau précisément, « l’Egypte, comme les autres pays, voudrait contribuer à la formation des jeunes gabonais » à travers l’octroi de bourses de coopération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici